TOUJOURS EN MOUVEMENT IL DÉFIE LES OBSTACLES

Comédien et auteur : Deux univers qui se rejoignent

Auteur

Alors qu’il se trouve pris comme dans le tourbillon dans un conflit avec une banque n’entrevoyant aucune solution de sortie, sa “plume” sera son ultime souffle quasiment vital… pour   une peinture qui pourrait bien être celle d’un président banque de l’époque. Il n’arrêtera ce “tableau”  qu’après épuisementde son imaginaire.AMNESTY

De là lui viendra l’idée de créer « un seul en scène » qui mettra en scène un personnage justement en prise avec sa banque. Utilisant à la fois son sens de l’humour qui cette fois se fait tantôt drôle, tantôt sarcastique, critique d’une situation qu’il trouve injuste.

Sorte de « coup de pied de l’âne ». De là naîtra « François et ses Étoiles » pièce à un personnage dans laquelle il fera, intégrera outre cette « peinture » (… Mais bien sûr, ce n’est pas dans sa banque que l’on trouverait un tel personnage !!!!) Des sketchs qu’à une époque plus sereine il écrivit … Histoire du deux pièces… l’homme transgénique … également un clin d’œil à Garcimore dont il aimait beaucoup le coté « innocent, naïf qui lui faisait sans doute écho !

Cette pièce à un personnage sera interprété une première fois le 9 décembre 2000 au cinéma « la Clef » au bénéfice d’AMNESTY INTERNATIONAL

Comédien

C’est au cours de l’année 2002 qu’il se remettra au travail sur cette pièce pour une refonte du texte. Jusque là il s’agissait d’un personnage confronté à sa banque ; là va apparaître un personnage de palefrenier dont la caractéristique essentielle est de croire en l’homme bon, d’être absolument confiant dans la parole des autres, d’avoir un rapport affectif essentiel avec son cheval. Il sera mis en scène par Sophie Le TOUZÉ pour le théâtre de rue d’Aurillac

Ensuite des réajustement se feront avec notamment un coté écologique … la vache folle… la ferme des milles vaches… en Fait une volonté de rester toujours en phase avec le temps présent.

Puis il y aura des rencontres plus encourageantes les unes que les autres qui ajouterons à ces évolutions le déclic pour une nouvelle reprise tout d’abord au cinéma Le Majestic de St Pol de Léon (29) dirigé par Mme. Nelly MARAIS, l’an passé puis au théâtre « le mouchoir de poche » à Paris Dirigé par Jocelyne AUCLAIR.

Avec tout cela « François et ses Étoiles » deviens Pièce de théâtre un vrai spectacle d’une durée d’1h10 Mn. Spectacle que d’aucuns trouvent à la fois touchant et contemporain. (PAGE 5 –détails)

A l’inverse de « François et ses Étoiles » Il n’entreprendra l’écriture de « Crédit pour l’enfer » qu’à l’issue de ce conflit de 19 ans avec cette banque de province.

Pour une plus grande facilité d’écriture (protection de ses proches et distanciation) il choisira d’écrire sous un nom de plume : Yvan Kermadec. Par la suite en autoédition toute son « écriture » sera sous ce nom.

C’est ici que se révèlent les influences réciproques

Des influences réciproques

D’un coté l’influence de ses acquis de comédien se fera sentir tout au long de l’écriture de son roman autobiographique « Crédit pour l’Enfer »

Tout d’abord à travers le style d’écriture … l’enchainement des évènements… leur caractère dramatique… leur rythme soutenu… tout cela ponctué de temps à autre par un humour toujours présent Certains lecteurs y verrons des accents de thriller.

Comme dans un échange, cette écriture affectera aussi son jeu d’acteur. En effet elle lui impose un retour émotionnel sur son passé. Ajoutant ainsi une nouvelle dimention à sa pratique d’acteur. Il rejoint ainsi ces paroles de Lambert WILSON : Il faut avoir vécu pour incarner des émotions positives comme négatives »