#CREDITPOURLENFER : Marie France : Je soutiens Jérôme Kerviel…. Pour vous convaincre lisez : Crédit pour l’enfer d’Yvan Yvan Kermadec, 19 ans et plus de la vie d’un homme broyé par les banques !!!!

Daphnis Olivier Boelens (auteur de « Blood Bar et de L’Enfant Nucléaire):  » Précipitez-vous sur ce livre ! C’est une histoire vécue absolument terrible, qui constitue un témoignage sans équivoque sur la dangerosité du pouvoir des banques sur l’individu, sur leur capacité d’assujettissement sous couvert de propositions d’ « aides financières aux moins fortunés ». Un crédit, c’est parfois comme la poudre blanche : on ne s’en sort pas, ou si l’on veut s’en sortir, commence alors un long, très long combat… qu’Yvan Kermadec a mené avec force et courage, là où beaucoup auraient baissé les bras. Chapeau bas ! Je suis en totale admiration face à ton combat que j’ai lu et relu fébrilement… » 

Anouchka : Toujours en cours de lecture…Je prends mon temps car ça remue trop de souvenirs douloureux pour moi aussi, ne m’en veuillez pas…

Stéphane : Je tiens à vous dire bravo. Bravo, pour votre qualité d’écrivain. Une fois dedans, je l’ai fini d’une traite. Votre histoire m’a fait transpirer. Quelle histoire… 19 ans, purée… Plus j’avançais dans cette aventure cauchemardesque, plus je suffoquais. C’est une honte de pourrir la vie des gens comme ça. Cela pourrait arriver à n’importe qui. Cette histoire est flippante, digne d’un roman à suspens. D’autant plus qu’elle est vraie. Ces rebondissements et ces retours de situations au profit de cette terrible banque, m’ont fait, à plusieurs reprises, monter les nerfs. Cet avocat véreux, Me Hubert, m’a mis hors de moi. L’aspect positif de cette histoire, si je puis me permettre, c’est qu’elle vous a donné la force de persévérer dans votre passion. Ce qui vous a aidé, quelque part, à tenir le coup et à vous évader de cette horreur, de ce terrible crabe qui vous pousse vers le bas. Cela vous a permis de faire de belles rencontres aussi. En tout cas, chapeau bas Mr Kermadec. Quel courage… Et quelle patience, quelque part… C’est une honte de les laisser faire ça. Ils n’ont aucun scrupule. Comment peuvent-ils se permettre de s’acharner comme ça sur une personne? Qu’est ce que cela leur rapporte? La satisfaction de leur égo? C’est une façon pour eux de faire fructifier leur bourse sur la misère des gens. Ils n’assument rien, mais sont prêts à pousser à la mort pour avoir le dernier mot. Pendant que vous, vous vous battez pour sauver le peu de pots cassés qu’il vous reste, eux prennent ça comme un jeu. Ils ne vivent pas les galères de leur victime. On devrait les condamner pour crime contre l’humanité. Ils sont responsables de la crise que nous vivons. Ils sont allés jusqu’au bout. 19 ans… En tout cas, j’espère que ce bouquin aura du succès. Je vous souhaite, de tout cœur, plein de réussites. Maintenant, ça suffit les conneries, il est temps de vivre

J’ai acheté les deux versions, le bouquin en papier et la version kindle.

Génial pour votre idée de promotion! Oui, il faut que ça avance, vous le méritez bon sang d’là!! Je vous envoie toutes les bonnes ondes. Il faut que les gens soient au courant de cette histoire. Qu’ils ne tombent pas dans les serres empoisonnées de ces maudites banques..